Législation européenne concernant l’IVG

Ce site fournit des informations et des adresses pour les femmes qui sont à la recherche d’un professionel de santé ou elles pourront avoir recours à un avortement sans risque. Vous pouvez immédiatement voir quels sont les pays Européens facilitant l’accès à l’avortement, ou ceux le restreignant ou même interdisant cette pratique.

Loi sur l’avortement en Europe

L’avortement est légal dans presque tous les pays Européens mais il y a de grandes différences en terme de restrictions. Bien que presque tous les pays Européens autorisent l’ IVG pendant le premier trimestre, quand il s’agit d’avortements tardifs, il y a très peu de lois aussi libérales que celles des États-Unis. Les pays pratiquants le plus le catholiscisme sont les plus strictes envers l’avortement.

Après ce premier trimestre, l’avortement n’est autorisé que dans certains cas, tels qu’un risque pour la vie ou la santé de la femme, anomalies fœtales ou autres situations spécifiques qui pourraient être liées aux conditions de la conception ou à l’âge de la femme. En Autriche, par exemple, les avortements lors du deuxième trimestre de grossesse ne sont autorisés que s’il existe un risque grave pour la santé physique de la femme (qui ne peut pas être évité par d’autres moyens); un risque pour la santé mentale de la femme (qui ne peut pas être évité par d’autres moyens); un risque immédiat pour la vie de la femme (qui ne peut pas être évité par d’autres moyens); une malformation fœtale grave (physique ou mentale); ou si la femme a moins de 14 ans.

Certains pays, comme le Danemark, autorisent l’avortement après le premier trimestre pour de multiples raisons, y compris socio-économiques, mais une femme aura besoin d’une autorisation pour avoir accès à un tel avortement.
Il convient de noter que l’accès à un avortement dans la plupart des pays Européens ne dépend pas autant des textes de loi que des opinions sociales dominantes qui conduisent à l’interprétation des lois. Par exemple, dans certains pays d’Europe, les lois permettant l’avortement durant le deuxième trimestre de grossesse en raison de problèmes de santé mentale (quand il est jugé que la santé psychologique de la femme souffrirait de la poursuite de la grossesse) sont désormais interprétées très librement. conservative areas it is difficult to have a legal abortion A l’inverse, dans d’autres milieux conservateurs, il est difficile d’avoir un avortement de façon légale, même durant les premiers mois de grossesse en raison du principe d’objection de conscience, en vertu duquel les médecins sont autorisés à refuser de pratiquer un avortement s’il est contraire à leurs convictions morales ou religieuses.

Malte est le seul pays européen qui interdit l’avortement dans tous les cas, et ne fait aucune exception pour les cas où la vie de la femme est en danger. La loi n’est cependant pas strictement appliquée dans les cas où une grossesse met en danger la vie de la femme (voir l’avortement à Malte
Abortion in Malta).

En Irlande, l’avortement est illégal à l’exception des cas où la poursuite de la grossesse mettrait en danger la vie de la femme. La situation est similaire en Andorre.

Exception faite de la Pologne, les anciens pays communistes ont des lois libérales. La Pologne est un pays avec une loi très stricte sur l’avortement, et où il est très difficile d’avoir un avortement de façon légale. L’avortement n’est autorisé que dans les cas de risque pour la vie ou la santé de la femme, lorsque la grossesse est le résultat d’un acte criminel (l’acte criminel doit être confirmé par un procureur), ou lorsque le fœtus est gravement malformé. Un médecin qui pratique un avortement, reconnu comme n’ayant pas de base juridique, est passible de poursuites pénales, et, par crainte de poursuites, les médecins évitent les avortements, sauf dans les circonstances les plus extrêmes.

La plupart des pays Européens ont des lois qui stipulent que les filles mineures doivent obtenir le consentement de leurs parents pour pouvoir avorter ou que les parents doivent en être informés. Dans la plupart de ces pays, cependant, cette règle peut être contournée si un comité convient que la jeune fille peut être confrontée à un risque si ses parents découvrent sa grossesse, ou qu’il est dans son intérêt de ne pasen informer ses parents. L’interprétation de la pratique de ces lois varie d’une région à une autre, tout comme les autres lois sur l’avortement.

Dans les pays où l’avortement est illégal ou restreint,il est fréquent que les femmes se rendent dans les pays voisins ayant des lois plus libérales. Il a été estimé, en 2007, que plus de 6000 femmes irlandaises se rendent en Angleterre pour avorter chaque année.
Source: wiki/Abortion_law

Mettez à jour vos données!

Si vous travaillez dans une clinique / établissement / cabinet effectuant des avortements, merci de bien vouloir nous aider à garder vos données à jour.

3 étapes:
1. rendez-vous sur la page de votre pays, par ex. l‘Espagne, l‘Allemagne
2. choisissez votre région, par ex. les Asturies, le Bade-Wurtemberg
3. cliquez sur la page de votre clinique / établissement, par ex. Clinica Sirona, afin de voir toutes les informations relatives à votre clinique / établissement / cabinet dans la barre d'information située à droite.

Merci de lire attentivement les informations concernant votre clinique / établissement / cabinet puis de nous envoyer le formulaire avec vos modifications (changements ou ajouts) à l’aide du bouton « Mise à jour des données".

Nous procéderons dès lors à la révision de votre saisie ainsi qu‘à une revue éditoriale avant d’activer les données modifiées.

  Trouvez votre clinique maintenant!  

Nous vous remercions de votre coopération!

Commentaires
Merci de nous aider à améliorer ce site en nous soumettant vos commentaires!

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Merci de préciser si vos commentaires concernent un domaine spécifique de ce site

Votre message

captcha
Merci de saisir les caractères ci-dessus: